Une dame doit être un chef en cuisine, une servante dans le salon et une putain dans la chambre.

Il y a un élément très déterminant dans la longévité d’une union entre deux personnes pour une relation amoureuse : C’est les attentes !

Bien que je ne recommande à personne d’en avoir dans son ménage, il me semble qu’on en a toujours par rapport à son conjoint. Des exemples simples, c’est que la plupart du temps, on s’attend à ce que la femme tienne la maison, fasse la vaisselle, le ménage, la cuisine, accouche ! (Oui, rien que ça). De l’autre côté, on attend de l’homme qu’il soit un homme, une brute épaisse, un bricoleur, un romantique mais pas trop, un incapable, l’argentier du couple.

Même si jamais on ne les définit au début d’une relation, on finit toujours par attendre que chacun des conjoints se comporte d’une certaine manière.

glass-3109246_1280.jpg

J’ai lu dans des livres que le sexisme s’appuie partiellement sur des stéréotypes de genre, c’est-à-dire des croyances concernant les caractéristiques généralement associées aux femmes et aux hommes. Le sexisme consisterait à réduire les aptitudes et les capacités d’un individu en se basant uniquement sur son sexe. « Les filles sont faibles », « les garçons sont idiots ». « Les femmes ne savent pas conduire », « les hommes sont infidèles ».

Combien de fois dans une journée on le pense intérieurement et parfois extérieurement. Dans un taxi l’autre jour, un passager s’est plaint du chauffeur de la voiture juste devant nous et dès qu’il a vu que c’était une femme, il s’est exclamé : « ah c’est une femme ». Il a sous-entendu par-là que c’est tout à fait normal qu’une femme fasse mille et une manœuvres sur la chaussée pour faire un simple créneau – Oubliant le nombre d’hommes qui ne s’en sortent pas non plus dans cette histoire de créneau-. Mais est-ce le cas pour toutes les femmes ? Je n’en suis pas sûr. Il est tout aussi courant d’entendre les femmes parler entre copines et se dire : « mais tu t’attendais à quoi ? C’est un homme. Les hommes sont infidèles » pour ainsi dire que l’une des caractéristiques essentiellement retrouvée chez les hommes, c’est qu’ils ne peuvent pas la garder dans le pantalon.

téléchargement (1).jpg

Dans un couple, il en va de même. Les conjoints ont également intériorisé ces stéréotypes et se condamnent à les faire valoir. C’est là que ça devient intéressant.

En effet, dans ma compréhension des choses, le couple est formé de deux personnes qui se complètent par leur nature, leurs désirs, leurs objectifs, leurs aptitudes également. C’est très courant que le conjoint pense que son rôle c’est de protéger sa conjointe, de la couvrir de cadeaux – en général pour s’excuser de tous ses manquements -, de prendre soin de sa famille financièrement. Cependant, de plus en plus de parents à l’ère moderne, et surtout les pères, prennent soin d’élever leurs filles pour qu’elles soient indépendantes, courageuses, ambitieuses professionnellement et personnellement. En des termes sexistes, ils élèvent leurs filles comme des garçons. De même, l’éducation des garçons a également évolué avec le temps. Les mères éduquent leurs garçons dans l’idée qu’ils seront à même de tenir une maison, de faire la cuisine sans dépendre forcément d’une femme. On a souvent rencontré des maris qui cuisinent bien mieux que leurs épouses – en raison (partiellement) de la nouvelle éducation des filles, moins focalisée sur la tenue d’une maison -. Aujourd’hui, les hommes décorent aussi bien les maisons que les femmes, apprécient être des papa-poules.

images

Cet état de fait modifie la dynamique du couple traditionnel parce que maintenant, de moins en moins de femmes recherchent des partenaires pour se réaliser personnellement et se sentir en sécurité financièrement. Elles disposent des moyens financiers pour s’occuper d’elles-mêmes. Elles sont indépendantes. Aussi, de plus en plus d’hommes aimeraient se libérer du fardeau de « l’homme de la maison » et se profiter des joies de la paternité ou des plaisirs cachés dans la tenue d’une maison, la cuisine, la vie autrement.

Cela dit, quel que soit le niveau d’instruction d’une femme, son niveau d’autonomie financière, elle recherche toujours un mari qui sera plus riche– Je sais que certaines vont nier -, parce qu’elle a intériorisé le stéréotype selon lequel c’est l’homme qui est l’homme de la maison. Et si par le hasard de la vie, elle épouse un homme dont les finances sont modestes, elle ne manquera pas de le lui faire comprendre. À table, dans la chambre à coucher, chez des amis, à l’église, etc., comme un constant rappel que les choses ne devraient pas être ainsi.

L’homme aussi de son côté ressent une pression morale et celle-ci se traduit souvent par des accès de colère insensés, des mots durs, de la virilité mal placée pour rappeler à sa conjointe que même sans argent, il continue de porter le pantalon, et un sacré pantalon ! Le conjoint se transforme en une sorte de boule de nerf parce qu’il a cette impression de ne pas être à la hauteur, de ne pas agir dans le canevas des attentes liées à son rôle de mari protecteur, pourvoyeur de fonds. Certains vont jusqu’à être extrêmement infidèle pour se rassurer qu’ils sont toujours des hommes.

De même, la femme qui ne sait pas cuisiner/faire les courses a peur de perdre son conjoint dans les bras d’une autre femme qui saurait écraser le piment. Parfois pour compenser, elle devient une bête de sexe pour réparer le préjudice de à la cuisine infecte se disant que c’est ce que son mari souhaiterait. Si tant est que rien dans la libido de la libido de la femme n’est trop pour l’homme, ces actes égoïstes sont souvent faux et mal venus – pour information -. Une femme qui a le genre de mauvais goût qui peut mener au crime ne saura pas décorer une pièce et ce, même si elle a toute la bonne volonté du monde. Elle n’a pas forcément envie de faire le ménage, parce que c’est une corvée et non une partie de plaisir. Elle n’est pas née avec un balai dans les mains. Elle adorerait faire la grasse matinée plutôt que de se réveiller à 4h pour apprêter les enfants pour l’école. Malheureusement, tout ceci fait partie des caractéristiques qui sont les plus attendues d’une femme dans son couple. Et si elle décide de se faire aider par une dame de ménage, son mari couchera avec cette dernière pour la punir – Oui, les hommes sont infidèles-.

Crédit photo: sunuker.com
Crédit photo: sunuker.com

Le couple ne connaît pas le sexisme parce que chaque partenaire a intériorisé les stéréotypes de son genre et se sent plus en sécurité dans un couple lorsqu’il est conforme à ce canevas. Mais c’est bien une erreur que de ne pas rester soi-même dans un couple. A terme c’est éreintant et déprimant. Si le couple se forme après que deux personnes aient ressenties le besoin de se compléter, alors il ne devrait pas y avoir des attentes irréalistes et inconsidérées. Cependant, faire un état des compétences de chacun et avancer en trouvant des solutions en commun et de manière consensuelle est fortement recommandé. Au fond ce qui devrait primer c’est les sentiments et la dynamique du couple. La liste des corvées ou le salaire que chacun ramène à la maison ne constituent que des moyens de subsistance.

Le sexisme n’a pas sa place dans un couple. Il n’a sa place nulle part dans ce monde. Il est aberrant de réduire une personne à des caractéristiques précises comme si la nature n’avait pas permis que chacun de nous soit capable d’en faire toujours plus. Comme tous les mots se terminant en -isme, il y a un problème culturel à régler, une ignorance collective à résorber, et tout simplement des yeux à ouvrir.

[Lui]

Publicités

Une réflexion sur “Une dame doit être un chef en cuisine, une servante dans le salon et une putain dans la chambre.

  1. J’ai beaucoup aimé même si je ne suis pas d’accord avec tout. Sur le point du mari plus riche, pour ma part c’est la peur de tomber sur un super complexé qui motive. Les égos masculins sont trop fragiles.

    Aimé par 1 personne

Un avis sur le sujet??? Exprime toi

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s