L’art de la guerre selon Elle

military-1645588_1920
Source : pixabay.com

Comme je vous l’ai dit ici, Dieu merci, les backstages ne sont pas connus de vous. L’intimité d’un couple réserve parfois bien des surprises. Direction la page 550 du guide de la vie de couple, Section Embrouilles – Alinéa Disputes.

Il est de notoriété publique que l’on ne découvre vraiment quelqu’un que quand on vit avec lui. Parfois même, pas besoin de vivre ensemble. Passés les invitations à dîner ou au ciné ou « je joue la carte de bien sous toutes coutures », il arrive un moment où les masques tombent sans grand effort. Survient alors, les premières crises de nerfs, avec son lot de guerres d’usure avec pour artillerie toutes les armes conventionnelles ou pas qu’Elle utilisera pour vous faire plier.

Minute confession room :Je n’échappe pas à la règle. Oui j’avoue, moi aussi ça m’arrive de temps en temps pour ne pas dire RAREMENT de pousser de la voix.

Vu que je ne saurais parler de ma chappelle de peur mes propos ne me condamnent, je me suis permise de faire la liste des situations cocasses auxquels Ils ont du faire avec Elles : attention chaud devant.  Continuer de lire « L’art de la guerre selon Elle »

Publicités
Article mis en avant

Plaisir coupable…

Pucette…

J’espère en écrivant ces mots, apaiser le tourment de passions qui végète en moi et dont tu es la cause. Certainement il est utopique de croire qu’une feuille blanche et quelques signes suffiront à éthériser le cœur fragile et meurtri qui bat la chamade tout au fond de moi. Partagé entre la joie et la peine, accro aux tons sucrés-salés de notre relation, j’alterne mes ressentiments entre gémissements et pleurs, affolé par ce plaisir coupable que ma conscience a vite fait de désinhiber.

Sous ce baobab, à l’ombre des regards indiscrets du village où nous nous sommes donnés rendez-vous pour la première fois, je signai l’acte qui me condamna. Continuer de lire « Plaisir coupable… »

Article mis en avant

Ensemble, définir les concepts 



Fidélité -Lui vous le dira: tous les hommes quels qu’ils soient, dès qu’ils entendent la phrase magique « chéri, faut qu’on parle » sont en totale panique. Ils scruteront votre visage, votre expression, votre communication non verbale à la recherche de quelques indices sur la « gravité » de la discussion à venir.

Il y a fort à parier qu’ils vous diront d’un air hagard : « qu’est ce que j’ai encore fait? » ou « de quoi voudrais-tu qu’on parle? » s’imaginant que le ciel va leur tomber sur la tête. Ils ont bien raison!

Depuis que je lui ai demandé si on est en couple ou pas, des questions n’ont pas cessé de trotter dans ma tête. Je vous rassure, nous sommes tombés d’accord et nous sommes bien ensemble; je n’arrête pas de me dire que s’il y a eu des problèmes par rapport à la définition d’être en couple, il vaudrait mieux savoir si nous sommes en phase par rapport aux concepts essentiels qui à mon avis régissent la vie de couple. Aussi, nous les filles, avons parfois « tellement envie » d’être en couple que l’on oublie parfois le plus important:  est-ce qu’on est d’accord sur un certain nombre de choses?

Continuer de lire « Ensemble, définir les concepts « 

Mon homme comme je l’aime !

Crédit photo: sunuker.com
Crédit photo: internet

Mes premiers billets sur Self-Ish étaient très clairs sur la ligne éditoriale de cette publication sur Médium : je ne parlerai pas de mes amours, de ma famille ou de mes amis. Je ne parlerai que de moi car je suis seule à avoir pris la décision de me dévoiler. Mon entourage n’a pas à subir les retombées de mes actions.

Mais aujourd’hui… j’ai envie de faire une entorse au règlement. J’ai envie de parler de relations amoureuses, plus précisément de mon type d’homme. Alors allons y !

Continuer de lire « Mon homme comme je l’aime ! »

Le Beat est mort. Vive le Beat!

Depuis la célèbre décculottée du PSG (Faut être chiffe molle pour se faire enculer mettre une branlée pareille), tout le monde se prend a rêver de Remontada. Même Monaco s’y est essayé sur Man City, chose curieuse, ils ont réussi, même si pour eux, çà s’apparentait plus a une « sursaut-tada ». Elle, sur même lignée, s’est prise a rêver de hat-trick trique, et se prend maintenant pour super woman avec des exigences « litiques »* d’un autre ordre. Osant me comparer à ses précédents buteurs qui parfois tiraient sur les poteaux, et même ratait le but grand ouvert. Ce qui soit dit en passant m’arrive aussi, et plus souvent qu’Elle le pense. Continuer de lire « Le Beat est mort. Vive le Beat! »