Article mis en avant

Une dame doit être un chef en cuisine, une servante dans le salon et une putain dans la chambre.

Il y a un élément très déterminant dans la longévité d’une union entre deux personnes pour une relation amoureuse : C’est les attentes !

Bien que je ne recommande à personne d’en avoir dans son ménage, il me semble qu’on en a toujours par rapport à son conjoint. Des exemples simples, c’est que la plupart du temps, on s’attend à ce que la femme tienne la maison, fasse la vaisselle, le ménage, la cuisine, accouche ! (Oui, rien que ça). De l’autre côté, on attend de l’homme qu’il soit un homme, une brute épaisse, un bricoleur, un romantique mais pas trop, un incapable, l’argentier du couple. Continuer de lire « Une dame doit être un chef en cuisine, une servante dans le salon et une putain dans la chambre. »

Publicités

Mon homme comme je l’aime !

Crédit photo: sunuker.com
Crédit photo: internet

Mes premiers billets sur Self-Ish étaient très clairs sur la ligne éditoriale de cette publication sur Médium : je ne parlerai pas de mes amours, de ma famille ou de mes amis. Je ne parlerai que de moi car je suis seule à avoir pris la décision de me dévoiler. Mon entourage n’a pas à subir les retombées de mes actions.

Mais aujourd’hui… j’ai envie de faire une entorse au règlement. J’ai envie de parler de relations amoureuses, plus précisément de mon type d’homme. Alors allons y !

Continuer de lire « Mon homme comme je l’aime ! »

Article mis en avant

Ce plaisir qui dérange

Une fois n’est pas coutume, pour ce 8 mars je souhaiterais vous entretenir d’un sujet normal qui, paradoxalement, ne l’est pas vraiment. Sous bien des cieux, il est encore tabou et même dans des sociétés dites avancées, il reste le sujet dont on parle en comité restreint et jamais sur la place publique. Très longtemps, on lui a nié toute existence, celle qui en éprouvait et le manifestait était traitée d’hystérique.

Oui, pour ce 8 mars, je voudrais vous entretenir d’un sujet qui à bien des égards mérite sa place dans la Pyramide de ce cher Maslow (section besoins physiologiques tant il est nécessaire à l’épanouissement de la femme), mais qui, va savoir pourquoi, reste coincé sous le manteau… On en parle assez souvent plus facilement entre copines, on se file des trucs et astuces, on juge et on préjuge, expérience contre expérience: avec un objectif bien souvent inavoué COMMENT EN AVOIR PLUS.

Continuer de lire « Ce plaisir qui dérange »