Comment reconnaitre le mauvais coup?

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!!

Ah Lui! Qu’est ce qu’il me fait grimper aux rideaux. Il faut dire depuis la Remontanda des envies portées disparues depuis cette Saint Valentin cauchemardesque sont réapparues comme par hasard. Heureusement, cette défaite n’est plus qu’un mauvais souvenir. Et pas que. J’ai de quoi me réjouir des galipettes en ce moment et je savoure. Oui parce qu’avant Lui, il y’a eu les autres. Quelques étalons (les plus rares), beaucoup qui se débrouillaient et, la pire race de tous, les mauvais coups!

Ah! Le mauvais coup, quelle plaie!!!!

A part son zizi zizinet, il ne sait rien utiliser d’autre sur son corps…

Il est conservateur. Il défend les positions anciennes Continuer de lire « Comment reconnaitre le mauvais coup? »

Publicités
Article mis en avant

Ce plaisir qui dérange

Une fois n’est pas coutume, pour ce 8 mars je souhaiterais vous entretenir d’un sujet normal qui, paradoxalement, ne l’est pas vraiment. Sous bien des cieux, il est encore tabou et même dans des sociétés dites avancées, il reste le sujet dont on parle en comité restreint et jamais sur la place publique. Très longtemps, on lui a nié toute existence, celle qui en éprouvait et le manifestait était traitée d’hystérique.

Oui, pour ce 8 mars, je voudrais vous entretenir d’un sujet qui à bien des égards mérite sa place dans la Pyramide de ce cher Maslow (section besoins physiologiques tant il est nécessaire à l’épanouissement de la femme), mais qui, va savoir pourquoi, reste coincé sous le manteau… On en parle assez souvent plus facilement entre copines, on se file des trucs et astuces, on juge et on préjuge, expérience contre expérience: avec un objectif bien souvent inavoué COMMENT EN AVOIR PLUS.

Continuer de lire « Ce plaisir qui dérange »